Suite aux annonces Gouvernementales, votre Centre de Bien-Être est actuellement Fermé.

L'abeille Médecin !

La ruche regorge de trésors : le miel pour se nourrir et ses mille et une vertus est le plus connu de tous. Mais grâce à nos amies les abeilles, il existe d’autres produits issus de la ruche : la propolis, le pollen, la gelée royale améliorent notre santé et, parfois, le guérissent. De plus en plus, l’apithérapie ­intéresse la médecine et la recherche.

Les abeilles, aujourd'hui menacées, sont apparues lorsque la Terre s'est progressivement recouverte de plantes à fleurs, végétaux d'un genre nouveau, parés de couleurs et de parfums enivrants. De nombreuses sous-espèces d'Apis mellifera, l'abeille à miel, se sont peu à peu différenciées, s'adaptant aux climats et à la flore de leurs terres d'élection.

Prévenir ou combattre les infections, renforcer l'immunité, soulager les rhumatismes, cicatriser les plaies, soulager les inflammations, lutter contre la fatigue chronique, soulager les troubles digestifs... La médecine des abeilles offre à notre organisme des alternatives naturelles extraordinaires.

Une Organisation corporelle bien pensée !

Le poids de l’abeille est d’un dixième de gramme. Elle est constituée de telle façon que c’est le seul insecte qui est capable de fabriquer sa nourriture, le meilleur sucre pour l’homme en plus d’autres produits utiles à la santé de tous. La langue de l’abeille ouvrière est très développée, elle permet la récolte du nectar et ses pattes arrière, parmi ses trois paires, sont destinées à récupérer le pollen et la propolis. Son appareil de défense est destiné à la protection de la colonie. Son dard est à l’extrémité de l’abdomen de la femelle, relié à des glandes à venin.

Parmi les neuf espèces d’abeilles domestiques reconnues dans le monde, la plus présente est Apis mellifera : c’est l’abeille domestique. L’organisation d’une colonie d’abeilles est fascinante. Chaque abeille dépend des autres individus dans un système où des mécanismes de communication complexes régulent la division des tâches et assurent la cohésion sociale. À la base de leur organisation, chaque individu participe donc à la vie collective. Il ne faut jamais oublier qu’une abeille malade, c’est toute la colonie qui peut être touchée.

Le nid est le centre vital de la colonie, formé de rayons construits parallèlement, dont les deux faces sont constituées de cellules hexagonales bâties avec la cire que produisent les ouvrières.

L’abeille dite « domestique » vit en colonie. Une colonie d’abeilles domestiques compte 40 000 à 60 000 individus pendant la belle saison et chute à 15 000, parfois jusqu’à 5000 en hiver. Une colonie comprend trois castes d’abeilles adultes : une reine, des ouvrières et des mâles ou faux-bourdons.

La Reine est la seule femelle fertile de la colonie, elle est unique et polyandre. Elle ne peut faire le travail des ouvrières, car son corps ne possède pas le matériel nécessaire. Elle est donc nourrie par les ouvrières. Seule, elle pond des œufs capables de générer une descendance pour assurer la pérennité de la colonie.

L’abeille se nourrit surtout de miel (formé à partir du nectar ou du miellat, et d’eau) qui est l’aliment énergétique, et de pollen. Le pollen est récolté dans les fleurs. Il est l’aliment protéique et lipidique. Il a donc des vertus nutritionnelles certainement utiles à l’homme.

Ouvrières et mâles adultes aspirent miel et pollen avec leurs pièces buccales. Si le miel est trop dur, elles le diluent en l’imbibant de salive avant de l’absorber. La butineuse peut utiliser le nectar prélevé sur les fleurs comme essence pour retourner à la ruche.

L’alimentation des larves est différente de celle des adultes. Les nourrices des larves utilisent de grandes quantités de pollen pour fabriquer les protéines de la gelée royale. Les larves d’ouvrières et les larves de mâles reçoivent une nourriture qui contient plus de miel et de pollens et moins de gelée royale au fur et à mesure de leur croissance.

Les larves des reines se nourrissent exclusivement de gelée royale durant toute leur vie larvaire. Ainsi le type d’aliment détermine la formation d’une reine ou d’une ouvrière. La reine se nourrit au prorata du volume de sa ponte, d’un mélange de gelée royale et de miel, apporté par les ouvrières.

Vitamines et minéraux sont présents dans la nourriture des abeilles, nectar, miellat. On les retrouve dans tous les produits de la ruche, variables selon l’alimentation de la colonie.

Les pollens sont une bonne source, variable en fonction des floraisons, de vitamine C et de nombreuses vitamines du groupe B. Les abeilles sont capables de produire la vitamine C. On y retrouve les vitamines liposolubles A, E et K et aussi presque toutes les vitamines du groupe B : B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, les minéraux essentiels, sodium, potassium, phosphore, calcium, magnésium et les oligoéléments essentiels, fer, zinc, sélénium.

Les glucides sont évidemment les constituants les plus importants de leur nourriture, pour couvrir les besoins énergétiques de la thermorégulation. En effet la température du couvain doit être maintenue à 34 °C. En hiver elle ne doit pas descendre au-dessous de 13 °C, les abeilles étant groupées en grappe pour se réchauffer.

Les abeilles vont chercher les sucres dans les nectars des sécrétions florales et les transforment en molécules glucidiques : glucose, fructose, tréhalose, maltose.

Les protéines et leurs acides aminés sont apportés par les pollens, indispensables pour assurer la croissance, le développement des larves, toutes les fonctions enzymatiques et la reproduction. Les protéines sont nécessaires à la production de gelée royale par les nourrices.

Les Perles de la Ruche

Depuis toujours, la Ruche nous offre de nombreux produits tels que la Propolis, le Pollen, la Gelée Royale, la Cire et bien évidemment le Miel

Découvrez tous les bienfaits des produits de la ruche de la marque Propolia. Une fabrication 100% française qui propose une large gamme de produits concentrés en ingrédients 100% naturels provenant de la ruche (Miel, Gelée Royale, Propolis) ainsi qu’en ingrédients propres au sud de la France (Thym, Pin, Romarin, Lavande et Eucalyptus). 

Retrouvez toutes les propriétés et utilisations de nos produits de la ruche en cliquant sur le lien ci-dessous :

 Dossier  LA PROPOLIS

Dossier   LE POLLEN

Dossier   LA GELEE ROYALE

 

LA CIRE D'ABEILLES

La cire est probablement le produit de la ruche le plus connu après le miel.  La cire est un pur produit de l'abeille, qui la synthétise au niveau de son abdomen. Pour la colonie, la cire a comme première fonction la création des alvéoles, dans lesquelles elles vont pouvoir stocker leur nourriture (miel, pollen) et faire grandir leurs larves.

La cire est fabriquée par les 4 paires de glandes dites épidermales situées au niveau du ventre des abeilles ouvrières, qui en produisent le maximum entre le 12e et le 18e jour de leur vie. Les petites plaques de cire sont blanches, translucides, auxquelles s’ajoutent des caroténoïdes lui donnant sa couleur jaune brun. L’abeille utilise du nectar et du miel pour produire la cire. Il faut une grande énergie pour cela, 4 parts de sucre permettent de fabriquer une part de cire. Dès qu’une plaquette est prête, l’abeille la prélève et la ramène jusqu’à ses mandibules.

Les abeilles l'utilisent également en tant qu'adjuvant à d'autres produits de la ruche, et tout particulièrement de la propolis (le "ciment" de la ruche), ce qui leur permet de l'assouplir et de la rendre plus malléable.

Dossier LE MIEL

 

Les Produits de la Ruche

Consultez notre Boutique en ligne

https://www.ozen91.com/boutique/do/manufacturers/les-produits-de-la-ruche

Logo site web propolis 3