Le Lexique en Massothérapie

Le lexique est  conçu pour vous aider à comprendre certains mots ou termes liés à la massothérapie

 

Acromion: Extrémité proéminente de l'omoplate qui s'étend latéralement à partir de l'épine scapulaire (de l'omoplate) pour s'articuler à la clavicule.

Adhérence: Formation fibroblastique provoquée par une déchirure, une rupture de fibres de collagène suite à un traumatisme ou une immobilisation ou encore la conséquence d'un traitement chirurgical.

Adrénaline : L’adrénaline est une hormone sécrétée par les glandes surrénales et aux extrémités de nombreux nerfs. Cette hormone joue un rôle important dans le fonctionnement du système nerveux sympathique et dans la réponse du corps à une agression, un stress. L’adrénaline stimule le rythme cardiaque, la pression sanguine, le glucose sanguin, augmente la dilatation des bronches ainsi que des pupilles.

Agoniste: Dans une action, muscle qui produit le mouvement d'une articulation par opposition au muscle antagoniste. Un muscle peut être tantôt agoniste et tantôt antagoniste. Par exemple, lors de l'extension du coude, le triceps se contracte et le biceps s'étire. Le triceps est agoniste et le biceps antagoniste. Mais lors de la flexion du coude, le triceps s'étire et le biceps se contracte. Le triceps est alors antagoniste et le biceps agoniste.

Antagoniste: Dans une action, muscle qui agit de façon opposée au muscle agoniste pour freiner le mouvement d'une articulation, pour le contre balancer.

Aponévrose: Enveloppe de tissu fibreux blanc composé de fibres de collagène qui relie un muscle à l'os ou qui sépare deux muscles contigus de deux plans musculaires différents.

Apophyse: Protubérance d'une structure anatomique, généralement pour l'insertion de muscles et de ligaments.

Articulation: Point de contact de deux os ou plus.

Arthrite : L’arthrite est une inflammation d’une ou plusieurs articulations. C’est un terme qui englobe à la fois les inflammations aigues et chroniques, et qui se décline en une centaine de formes selon les articulations atteintes. L’arthrite est caractérisée par une douleur articulaire chronique, des raideurs, de l’enflure et parfois des rougeurs qui peuvent nuire grandement à la qualité de vie des personnes qui en souffrent.

Arthrose : L’arthrose est une maladie non inflammatoire caractérisée par une dégénérescence chronique et prématurée des articulations. Les personnes atteintes souffrent d’une douleur aux articulations qui est dite mécanique, c’est à dire qui apparait seulement à l’effort. Les articulations les plus souvent atteintes sont celles du genou, de la hanche, de la main, de la colonne vertébrale et du pied.

Bande de tension: Groupe de fibres musculaires tendues, contractées dans lequel siège un trigger point.

Bascule antérieure (ou antéversion): Partie antérieure de la structure inclinée vers l'avant. Une bascule de la hanche accentuée par une lordose lombaire (ensellure lombaire) entraîne une bascule antérieure du bassin (inclinaison du bord supérieur vers l'avant). Il est possible qu'un seul côté du bassin soit penché.

Bursite : La bursite est une inflammation chronique ou aigue des bourses séreuses d’une articulation, le plus souvent du coude, de la rotule ou du talon d’Achille. Elle cause une douleur et une raideur à l’articulation. On l’appelle également hygroma.

Capsulite : La capsulite est une inflammation de la capsule d’un organe ou d’une articulation. C’est une affection douloureuse qui entraine une invalidité du membre atteint ou une baisse de sa mobilité. La capsulite la plus fréquente affectant l’épaule est surnommée « épaule gelée ».

Cervical: Qui se rapporte à la région du cou ou aux sept premières vertèbres de la colonne vertébrale.

Cervicalgie : Une cervicalgie est une douleur ayant son siège au niveau du cou et de la nuque, entre la première à la septième vertèbre. Le cou est le segment le plus mobile de la colonne vertébrale, ce qui le rend très vulnérable aux traumatismes et aux effets du vieillissement. La colonne cervicale a pour fonction de protéger la moelle épinière, de supporter la tête et sert de point d’attache aux muscles et aux ligaments.

Clavicule: Os long et incurvé pratiquement horizontal à la première côte.

Coiffe des rotateurs: Structure musculo-tendineuse qui encercle l'articulation de l'épaule et la renforce. Composée du muscle sous-épineux, sus-épineux, sous-scapulaire et petit rond.

Compression ischémique (pression statique): Pression sur un point douloureux pendant un certain temps ou jusqu'à percevoir une réaction. Remplacé par une nouvelle technique de Travell et Simons appelée «relâchement par compression du trigger point».

Contracté-relâché: Contraction musculaire volontaire légère suivie d'une relaxation avec incitation à l'élongation du muscle.

Contraction isométrique: Contraction sans raccourcissement du muscle, où seule la tension augmente.

Contracture (de muscle): Activation intrinsèque soutenue des éléments contractiles des fibres musculaires. Avec la contracture, le raccourcissement du muscle survient en l'absence de commande motrice.

Cortisol : Le cortisol est une hormone sécrétée par le cortex de la glande surrénale qui intervient dans la régulation du cycle circadien et de nombreux métabolismes, dont celui des glucides. Le stress chronique affecte l’équilibre du cortisol ce qui peut entrainer d’autres problèmes de santé.

Crampe : Une crampe est une contraction musculaire involontaire, douloureuse et passagère qui survient le plus souvent, mais pas uniquement, en raison d’une carence, de la fatigue musculaire ou d’une névralgie. Les crampes surviennent le plus fréquemment aux muscles fléchisseurs des bras et des jambes.

Crête iliaque: Bord supérieur de l'aile iliaque (de la hanche) et extrémité supéro-latérale (en haut vers l'extérieur) du grand bassin. On peut toucher cette partie de l'os de la hanche sur les côtés et l'arrière.

Cyphose : Une cyphose est la déviation la courbe normale de la colonne vertébrale au niveau de la colonne dorsale. Morphologiquement, la cyphose est le contraire de la lordose. Par raccourci, on utilise souvent le terme cyphose pour parler de l’hypercyphose, une déviation anormale de la cyphose dorsale.

Décubitus dorsal: Position allongé sur le dos, par exemple sur une table de soins.

Décubitus ventral: Position allongé sur le ventre, par exemple sur une table de soins.

Dorsal: En référence à l'arrière du corps ou sa partie postérieure (ou au dessus du pied).

Dorsiflexion: Flexion du pied et des orteils vers l'avant de la jambe.

Douleur référée: Douleur ressentie à distance, dans un endroit différent du foyer local de lésion.

Drainage : Le drainage favorise l’équilibre, le retour veineux vers les veines sous-clavières, le déplacement des déchets métaboliques d’abord vers les compartiments veineux et lymphatique, puis vers les organes excréteurs.  Il désengorge les tissus en profondeur.

Entorse: Lésion traumatique d'une articulation avec étirement excessif ou déchirure partielle d'un ligament.

Étirer: Fait d'allonger le tissu musculaire.

Éversion: Fait de tourner la plante du pied vers l'extérieur ou latéralement.

Effleurage : L’effleurage est une technique de massage léger qui consiste en des glissements pratiqués avec le plat de la main ou la partie charnue des doigts sur les tissus superficiels de la peau. L’effleurage stimule la vasodilatation des vaisseaux sanguins superficiels, augmente le flot sanguin cutané, favorise un rapport accru d’oxygène et de nutriments vers les tissus adjacents (tissus cutanés et sous-cutanés), stimule le transit des déchets métaboliques vers les compartiments interstitiels et veineux et améliore la souplesse des fibres conjonctives de la peau.

Élongation : Une élongation est un étirement excessif et accidentel d’un muscle ou d’un ligament. L’élongation cause une douleur qui apparait à la contraction du muscle et disparait au repos.

Épicondylite : L’épicondylite est une inflammation de l’épicondyle (une petite zone osseuse du coude à l’attache des muscles extenseurs du poignet) causée par une sur-utilisation des tendons qui s’y insèrent. L’épicondylite peut causer des douleurs irradiant vers le haut, le long du bras et vers le bas, vers la face externe de l’avant-bras. Aussi appelée tennis elbow ou golfer’s elbow.

Épine iliaque antéro-supérieure: Projection osseuse la plus proéminente à l'avant du bassin.

Épine scapulaire: Structure osseuse palpable, presque horizontale, à l'arrière de l'omoplate.

Fascia: Membrane fibreuse, formée de tissu conjonctif, qui enveloppe, soutient, relie et sépare les muscles, mais également les nerfs, les os, les vaisseaux sanguins, les organes...

Fémur: Os de la cuisse; l'os du corps le plus long et le plus gros.

Foulure : Lésion traumatique d'une articulation avec étirement excessif ou déchirure partielle d'un muscle ou d'un tendon.

Foulage : Le foulage s'effectue avec les pouces sur les fibres musculaires. Il aide à étirer, assouplir, allonger les muscles et les fibres conjonctives. Il aide aussi à défaire les adhérences entre les tissus situés en parallèle.  Vu que les tissus sont plus souples, la circulation sanguine est mieux distribuée et le relâchement est  

Frottement: Mouvement d'avant en arrière ou circulaire qui fait bouger les tissus adjacents en relation les uns avec les autres.

Friction : La friction est une manœuvre de massage qui consiste à frotter  la surface cutanée en cercle précis avec la paume de la main, un ou plusieurs doigts. La friction peut être superficielle, alors que la main glisse sur la peau en un mouvement plus prononcé que l’effleurage, ou la friction peut être plus intense, en appuyant plus fortement pour influencer les couches profondes. La friction augmente la mobilité et l’élasticité des plans tissulaires cutanés, diminue les adhérences ponctuelles crées entre les fibres musculaires, les fascias, les tendons, les aponévroses et les ligaments, stimule la vasodilatation des vaisseaux sanguins conduisant à l’hyperhémie, augmente la température superficielle locale des tissus, aide à réorganiser les fibres collagènes du tissu conjonctif.

Fibromyalgie : La fibromyalgie est syndrome chronique caractérisé par une sensation de douleur diffuse aux os et aux muscles et par des raideurs musculaires, qui peuvent être accompagnés de fatigue chronique. La fibromyalgie est souvent accompagnée d’un sommeil non réparateur, de maux de tête, de troubles digestifs, d’un état dépressif, de spasmes musculaires, de difficulté de concentration et d’autres symptômes.

Genou : Unissant la cuisse (fémur) à la jambe (tibia), le genou est une articulation volumineuse, superficielle (facilement palpable) et exposée aux traumatismes parce que peu protégée par la musculature. Le genou supporte une grande partie du poids corporel ce qui le rend vulnérable aux variations de poids (surplus).

Humérus: Os long du bras qui s'étend de l'épaule au coude.

Hernie discale : Une hernie discale est le résultat de l’affaiblissement d’un disque intervertébral qui se fissure ou se rompt provoquant le glissement vers l’extérieur d’une partie du noyau qu’il contient. La douleur provient de la pression exercée sur les racines nerveuses à cet endroit. L’hernie discale est une lésion qui peut se produire à la suite d’un traumatisme ou d’efforts répétés. La lésion est localisée le plus souvent entre la 4e et 5e vertèbre lombaire ou la 5e vertèbre lombaire et le sacrum.

Inversion: Fait de tourner la plante du pied vers l'intérieur ou médialement.

Lombaire: Qui concerne la région des lombes, du bas de la colonne vertébrale, entre les côtes et le bassin. Il existe cinq vertèbres lombaires.

Ligament : Un ligament est une bande de tissu fibreux blanchâtre, très résistant et composé de collagène. Certains ligaments relient les os qui forment les articulations, produisant une structure solide et peu extensible. D’autres ligaments, servent à maintenir les organes ou les lier entre eux.

Lombalgie : La lombalgie est une douleur située dans la région lombaire, peu importe son origine (vertébrale, nerveuse, musculaire…). La région lombaire est la partie du dos qui s’étend entre la 12e vertèbre dorsale et le sacrum. Le lumbago est une forme aigue de lombalgie.

Lordose : La lordose est la courbure normale de la colonne vertébrale vers l’intérieur au niveau lombaire et cervicale. L’hyperlordose quant à elle définit une courbure anormale de la lordose ou située à un autre niveau de la colonne vertébrale.

Luxation : Une luxation est le déplacement soudain de deux surfaces articulaires à la suite d’un traumatisme entrainant une perte du contact normal.

Métacarpien: Les cinq os de la paume de la main, formant le métacarpe, entre les os carpiens du poignet et les phalanges des doigts.

Métatarsien: L'un des cinq os de la moitié antérieure du pied, formant le métatarse, entre les os tarsiens et les phalanges des orteils.

Myofascial: Qui concerne le muscle squelettique entouré d'une gaine de tissu conjonctif fibreux appelé fascia.

Nerf moteur: Nerf qui permet le mouvement, grâce à qui des influx nerveux transmis aux muscles. Également appelé nerf efférent.

Nerf sensitive: Axone qui transmet des informations du muscle au centre nerveux.

Omoplate: Grand os plat et triangulaire qui forme l'arrière de l'épaule. Parfois appelée scapula.

Percussion : Les percussions sont une manœuvre de massage stimulante qui consiste en des mouvements rapides et rythmés, effectués par les deux mains en alternance. On pratique les percussions sur le dos, les cuisses ou les fesses avec la tranche de la main ou le bout des doigts. Les percussions améliore l’élasticité et la souplesse des fibres conjonctives de la peau, amorce la vasodilatation des vaisseaux sanguins superficiels (cutanés, conjonctifs et musculaires) sous-jacents, favorise le relâchement musculaire, favorise la dissociation des structures inter-tissulaires et les adhérences entre les fibres musculaires, les tendons et les fascias.

Pétrissage : Le pétrissage est une manœuvre de massage qui consiste à faire subir à la peau et aux muscles des mouvements de torsion. Par la pression, la compression et le roulement, le pétrissage active la circulation sanguine et lymphatique, tonifie et réchauffe les muscles, assouplit et résorbe les adhérences fibreuses, améliore la souplesse des fibres conjonctives de la peau, des fascias, tendons et des fibres musculaires, favorise le relâchement musculaire, stimule le transit des déchets métaboliques.

Pronation: Fait de tourner la paume de la main vers le bas, par opposition à supination. Se dit également pour le pied: mouvement par lequel le pied se tourne, la plante étant dirigée vers le côté externe.

Rétroversion: Bascule postérieure du bassin.

Rhumatisme : Le rhumatisme est une affection dégénérative caractérisée par de l’inflammation aux articulations, aux muscles ou à d’autres tissus. Les douleurs et les raideurs associées à la maladie peuvent être aiguës ou chroniques. Son origine est souvent imprécise.

Rhomboïdes : Les muscles rhomboïdes se fixent sur plusieurs vertèbres du haut du dos et sur le bord interne de l’omoplate. Le rôle des rhomboïdes est de mobiliser l’omoplate vers le rachis, de contribuer à lever l’omoplate et d’amener le bras vers le haut contre la tête jusqu’au niveau de l’épaule.

Sarcomère: Plus petite unité de contracture musculaire.

Sciatique : Une sciatique est une douleur qui sied sur le trajet du nerf sciatique, notamment à ses racines, qui peuvent être enflammées ou compressées. L’hernie discale est une cause fréquente de sciatique.

Scoliose : La scoliose est une déviation latérale de la colonne vertébrale. La scoliose peut être de type non structurale (ou posturale) lorsqu’elle peut se réduire avec un changement de posture, et structurale (organique ou vraie) lorsque qu’un changement de posture ne peut réduire les déformations osseuses.

Sérotonine : La sérotonine est un neurotransmetteur présent dans l’organisme à titre d’hormone locale. Elle joue un rôle de médiateur de l’activité du système nerveux central et elle a des effets sur la vasoconstriction et la régulation du cycle circadien, responsable entres autres du sommeil.

Spasme: Contraction involontaire, soudaine d'un muscle ou d'un groupe de muscles.

Supination: Action consistant à tourner la paume de la main vers le haut, comme si vous vouliez boire de l'eau dans votre main. Se dit également pour le pied: mouvement par lequel le bord interne du pied se relève, la plante étant tournée du côté interne.

Syndrome myofascial douloureux (SMD): Symptômes sensoriels, moteurs et autonomes (neuro-végétatifs) provoquant une douleur chronique causés par des contractions fasciales et la présence de nombreux trigger points myofasciaux.

Tendon : Les tendons sont des structures fibreuses, blanches et résistantes qui servent à fixer les muscles aux os du squelette. Les tendons transmettent la force musculaire aux os, formant ainsi une composante dynamique qui permet le mouvement du corps.

Tendinite: Inflammation d'un tendon. Rougeur, chaleur et gonflement sont présents sur l'endroit douloureux.

Tendinose: Douleur au niveau du point d'insertion d'un tendon ou à la jonction entre un muscle et un tendon. Tendon Tissu fibreux qui relie des muscles à des os.

Trigger point myofascial: Point hypersensible du muscle squelettique associé à un nœud perçu dans une bande en tension. Ce point est douloureux à la compression et peut entraîner une douleur référée caractéristique, selon des schémas prévisibles, une sensibilité référée et/ou un dysfonctionnement moteur (neuro-végétatif). Localisation nouée dans le muscle qui reste contractée en permanence suite à un traumatisme, une sollicitation excessive, une tension psychique ou d'autres stimuli.

Trouble musculosquelettique (TMS) : Les troubles musculosquelettiques regroupent un ensemble de pathologies du système musculaire et osseux parmi lesquelles ont retrouvent le syndrome du canal carpien, la tendinite et l’épicondylite. Souvent associées à des maladies professionnelles.

Syndrome du canal carpien : Le syndrome du canal carpien est un ensemble de maux relatifs au nerf médian du poignet qui peut se manifester par des engourdissements, des fourmillements, de la douleur ou une perte de force de la main et du poignet. La pathologie résulte de la compression du nerf médian à l’intérieur du canal carpien, souvent due à de l’inflammation

Vibration : Les vibrations stimulent le transit des déchets métaboliques et des toxines produits par les cellules tégumentaires vers les compartiments interstitiels, veineux et lymphatiques. Elles diminuent la congestion tissulaire. La vibration a un effet indirect sur le système cardio-vasculaire : diminue l’hyperhémie.