Les Hydrolats & Eaux Florales. L'Hydrolathérapie

Les eaux florales existent depuis des siècles partout dans le monde. Le choix de la terminologie d’eau florale ou hydrolat se fait en fonction de la plante distillée. Si l’on distille des fleurs, on dira Eau Florale, et les autres partie d’une plante (feuilles, graines, rameaux, écorces..), on appellera un Hydrolat. Le mot Hydrolat est donc un terme plus général.

L’hydrolat contient une toute petite quantité de molécules aromatiques, ce qui rend son utilisation plus aisée par apport à l’huile essentielle. La concentration en molécules aromatiques contenues dans l’hydrolat, dépend de la plante distillée.

Les hydrolats sont des produits doux, aqueux provenant de la distillation des plantes à la vapeur d'eau et qui peuvent être utilisés par tous, petits et grands, et donc particulièrement bien adaptés pour :

  1. Les enfants
  2. Les personnes sensibles ou âgées
  3. Les bébés et les femmes enceintes (attention, les hydrolats susceptibles de contenir des phénols, des cétones ou des phytohormones sont contre-indiqués).

Les hydrolats ne contiennent pas d’alcool, ils peuvent être utilisés par des personnes ayant des problèmes hépatiques ou sensibles à l’alcool.

  1. Tous les soins de la peau y compris le visage et même les yeux pour certains.
  2. Pour le drainage de l’organisme, ce sont des alliés incontournables tout comme les tisanes mais ils présentent l’avantage d’être prêts à l’emploi, d’où un gain de temps pour la préparation.
  3. Pour stimuler ou renforcer nos défenses immunitaires ou notre moral.
  4. Pour calmer et apaiser tout en douceur.

Dans certains cas, ils pourront se substituer à l’huile essentielle qui est trop agressive, voire nocive en traitements de longues durées, ou en remplacement et ou en complément d’une huile essentielle onéreuse. Dans d’autres cas, ils viendront compléter l’action de l’huile essentielle, d’une tisane ou d’une alcoolature de plante, pour retrouver le totum (ensemble des principes actifs) de la plante.

D’une manière générale, on confère aux hydrolats une action plus forte que celle d’une tisane du fait de la présence de molécules aromatiques volatiles.

Comment les Hydrolats sont extraits ?

Les hydrolats sont obtenus par distillation à la vapeur d’eau. Des plantes d’origine biologique ou sauvage, de l’eau de source, du feu et un alambic. Voici les 4 principaux acteurs de la distillation. Le procédé est le même que pour la fabrication d’une huile essentielle.

Les plantes sont tassées dans l’alambic. L’eau est chauffée jusqu’à transformation en vapeur d’eau. Il existe plusieurs types d’appareillage, mais le principe reste toujours le même :

  • Soit l’eau et les plantes sont en contact.
  • Soit l’eau est dans le fond de l’alambic et les plantes sont « au sec » au-dessus d’une grille.
  • Soit l’alambic ne contient que les plantes et une chaudière externe chauffe l’eau pour produire de la vapeur qui sera acheminée via un tuyau à l’alambic.

La vapeur d'eau traverse les plantes. Sous l’effet de la chaleur, les poches contenant les essences de la plante explosent, libérant ainsi les molécules aromatiques. Ces molécules aromatiques se mélangent avec la vapeur d’eau et sont entraînées vers la sortie de l’alambic.

Sous l’action de l’eau chaude ou de la vapeur d’eau, d’autres composés, non aromatiques, sont également extraits de la plante. Un certain nombre de ces éléments seront à leur tour entraînés par la vapeur d’eau.

La température, la pression et la durée sont des paramètres très importants qui sont en permanence sous le contrôle du distillateur. La vapeur d’eau s’échappe de l’alambic par un col de cygne et s’engage dans un serpentin, lui-même placé dans un bac réfrigérant. La vapeur d’eau se refroidit et se condense. A la sortie du serpentin, on récupère dans un essencier l’huile essentielle et l’hydrolat. L’huile essentielle a généralement une densité plus faible que l’hydrolat, et se trouve à la surface du liquide alors que l’hydrolat, d’une densité plus lourde, est au fond.

Mise en garde importante aux faux hydrolats

Sur internet ou dans certains livres, on trouve des explications pour fabriquer nos propres hydrolats, en mettant quelques gouttes d’huile essentielle directement dans de l’eau, ou en diluant quelques gouttes d’huile essentielle dans de l’alcool ou autre solvant avant de les mélanger avec de l’eau. Dans les deux cas, le produit obtenu n’est pas un hydrolat !

La composition ne correspond en rien aux hydrolats. De plus, le 1er exemple ci-dessus peut s’avérer dangereux si vous l’utilisez en interne ou sur la peau, en fonction de la nature de l’huile essentielle utilisée. Prudence également, lorsque vous voyagez dans certains pays où la vente d’eaux florales aux touristes représente une source financière non négligeable. On n’hésitera pas à vous vendre des eaux florales qui ne sont en fait que de l’eau dans laquelle ont été ajoutées quelques gouttes d’essence artificielle de fleurs.

Enfin, les hydrolats actuellement vendus en pharmacie, parapharmacie et supermarché ne sont pas d’origine naturelle. Ce sont des produits aromatisés aux molécules de synthèse, non ingérables et uniquement destinés à des soins cosmétiques.

Souvenez-vous qu’un véritable hydrolat est toujours obtenu par distillation d’une plante à la vapeur d’eau.

La Qualité

Premier critère de qualité, choisir des hydrolats 100 % purs et naturels d’origine biologique. 100 % purs signifie qu’aucun additif, conservateur ou autre (benzoate de sodium, alcool, parabène...) n’a été ajouté. Cette information est obligatoirement inscrite sur l’étiquette.

La conservation des hydrolats

Les hydrolats « 100 % purs et naturels BIO », ne contiennent aucun conservateur, ce qui les rend plus sensibles au développement des micro-bactéries. Seul, l’acidité du produit et la présence de micro gouttes d’huiles essentielles va éviter la prolifération des bactéries pendant un certain laps de temps.

Malgré cette absence de conservateurs, les hydrolats de bonne qualité, c’est-à-dire concentrés et obtenus dans des conditions d’hygiène strictes, peuvent se conserver plusieurs mois (de 12 à 24 mois) en respectant certaines précautions.

Avant ouverture, éviter toute exposition à la lumière et surtout à la chaleur ou à des différences de températures. La température de stockage idéale est de 15 °C. Après ouverture, respectez les règles suivantes :

  • Utiliser les hydrolats ouverts dans les 2 à 3 mois.
  • Conserver vos flacons à 15 °C ou à défaut au réfrigérateur

Refermer le flacon immédiatement après utilisation pour éviter la contamination aérienne.

Généralement, les hydrolats sont conditionnés dans des flacons colorés en verre ou en plastique ce qui évite la photosensibilisation. La transparence du flacon permet de surveiller si aucune bactérie ne se développe. Si vous sentez une odeur désagréable ou inhabituelle, votre hydrolat est probablement abîmé et inutilisable. Dans le doute, ne prenez aucun risque et jetez l’hydrolat.

Les différentes manières d’utiliser les hydrolats

Pour se soigner

  • Voie orale : le moyen le plus courant pour utiliser les hydrolats. Ils se prennent purs (si le goût n’est pas trop fort) ou dilués dans de l’eau (froide ou tiède de préférence). Voir la partie « Hydrolat mode d’emploi » pour connaître les quantités à utiliser.
  • Par la peau : l’hydrolat est parfaitement adapté aux soins de la peau et même des yeux. C’est de cette manière qu’il a été le plus souvent utilisé pendant des siècles. En compresse froide ou chaude ou en lotion à vaporiser sur les zones à traiter.
  • Dans le bain: Toute la surface de l’épiderme est en contact avec l’eau et absorbe les principes actifs et les molécules de l’hydrolat. Ce moyen efficace est fort bien adapté pour les bébés et les enfants. Ils bénéficient ainsi des bienfaits des molécules aromatiques sans aucun risque d’irritation ou de brûlure.
  • Bain de pieds, pour soulager en cas de fatigue ou traiter les mauvaises odeurs.
  • Gargarisme ou bain de bouche : pour adoucir les gorges irritées ou en hygiène dentaire.
  • Inhalation : idéal en cas de problèmes ORL et respiratoires.
  • Lavement rectal ou irrigation vaginale : des méthodes peu utilisées qui permettent de lutter efficacement contre des infections chroniques. Ces modes d’utilisation seront généralement conseillés par un thérapeute compétent.

Beauté / Cosmétique

  • Peau : En démaquillant ou lotion nettoyante à appliquer le soir. Choisir l’hydrolat en fonction de votre type de peau.
  • En sauna facial, pour bien nettoyer la peau. Idéal pour les peaux grasses, acnéiques.
  • En masque de beauté : ajouter 2 cuillères à soupe d’hydrolat dans 3 cuillères à soupe d’argile blanche ou rose ou du lait en poudre. Appliquez sur le visage et laissez agir 5 à 10 minutes.
  • Cheveux : Déposer un parfum léger sur vos cheveux en vaporisant un hydrolat floral (géranium, rose...).
  • Repousser les poux avec l’hydrolat de lavande ou lavandin en le vaporisant sur la tête de vos chérubins et en insistant particulièrement derrière les oreilles et la nuque.
  • Fabriquer ses cosmétiques : les hydrolats rentrent souvent dans la composition de crèmes, lotions. Si vous fabriquez vous-même vos propres cosmétiques vous pourrez sélectionner l’hydrolat en fonction de l’efficacité recherchée.

Entretien/hygiène

  • Se rincer les mains avec un hydrolat pendant la période hivernale.
  • Fabriquer vos propres lingettes imbibées d’hydrolat, pour les mains, les fesses des bébés...
  • Aseptiser un espace clos (ascenseur, voiture,...) vaporiser un hydrolat de sarriette ou d’origan associé avec un hydrolat plus floral comme la lavande, la rose ou le géranium.

En cuisine

  • Comme aromate.
  • Dans des jus de légumes ou de fruits, ajouter 1 cuillère à soupe d’hydrolat. Il sera choisi soit pour sa saveur, soit pour une action particulière (détente, tonique, drainante...)
  • Dans les desserts : les hydrolats de géranium, rose, fleur d’oranger, lavande ou menthe se marient très bien avec les mets sucrés : sorbets, salades de fruits, mousse...
  • Dans les vinaigrettes : l’hydrolat de basilic ou de sarriette.
  • Comme digestif : Pour les plats un peu lourds à digérer, ajouter en fin de cuisson un hydrolat à visée digestive : basilic, sarriette, estragon...

Autres idées

  • Pour alléger ou rafraîchir l’atmosphère, vaporiser un hydrolat floral comme le géranium, la rose ou la menthe poivrée.
  • Pour parfumer la maison : vaporiser l’hydrolat sur des tissus comme les rideaux, coussins, nappes. Ils apportent une note discrète.
  • Pour parfumer les vêtements. On peut également ajouter l’hydrolat dans l’eau de rinçage de la machine à laver, vaporiser l’intérieur du sèche-linge ou remplacer l’eau que l’on met dans le fer à repasser par un hydrolat.
  • Pour chasser les moustiques ou autres insectes désagréables : vaporiser sur vos vêtements de l’hydrolat de géranium, menthe poivrée, lavande, lavandin ou un mélange de ces hydrolats.

Hydrolat, mode d’emploi !

Voie orale

Pur ou dilué selon sa préférence. Utiliser si possible une eau faiblement minéralisée, type eau de source, froide ou tiède.

Généralement, on procède par cure de 25 jours. Si nécessaire, vous pouvez reconduire la cure une nouvelle fois après une interruption de 5 jours entre les 2 cures. Il est intéressant d’associer plusieurs hydrolats entre eux pour créer une synergie entre les plantes. Le plus simple est de préparer son mélange (de 3 à 5 hydrolats) dans un flacon et de respecter les posologies indiquées ci-après. Dans certains cas, la prise d’un seul hydrolat s'avérera suffisante.

Pour l’adulte (posologie moyenne) :

  • 1 cuillère à café (environ 5 ml), 3 à 4 fois par jour ou 2 cuillères à soupe (environ 20 ml au total) dans un litre d’eau, à boire dans la journée.

Dans un but de drainage, il est judicieux de diluer l’hydrolat (ou le mélange d’hydrolats) dans 1 litre d’eau. Eau possède déjà une excellente action nettoyante et avec l’aide de l’hydrolat, le drainage sera encore plus efficace. Pour un drainage plus fort, vous pouvez augmenter la quantité d’hydrolat ; de 3 à 4 cuillères à soupe par jour dans 1 litre d’eau.

En cas de crise, pour enrayer un rhume par exemple ou passer une crise de sinusite, prendre 1 cuillère à café toutes les heures pendant 1 ou 2 jours.

Pour les bébés et jeunes enfants (< 3 ans) : 1 cuillère à café par jour. Certains hydrolats sont contre indiqués, (hydrolats susceptibles de contenir des phénols, des cétones).   

Pour les enfants de 3 à 8 ans : 1 à 2 cuillères à café par jour (en fonction de l’âge de l’enfant).

Pour les enfants de 8 à 15 ans : de 2 à 3 cuillères à café par jour (en fonction de l’âge de l’enfant).

 

Dans le bain

Ce mode d’utilisation convient parfaitement aux bébés et jeunes enfants. L’hydrolat pur sera directement versé dans l’eau du bain.

Pour les bébés et les jeunes enfants jusqu’à 12 mois : de 1 à 3 cuillères à café dans l’eau du bain (petite baignoire d’enfants)

Pour les enfants de 1 à 3 ans : de 1 à 2 cuillères à soupe dans l’eau du bain.

Pour les enfants de 3 à 8 ans : de 2 à 4 cuillères à soupe dans l’eau du bain.

Au delà de 8 ans et pour les adultes : de 5 à 10 cuillères à soupe dans l’eau du bain (soit de 50 à 100 ml) en fonction de l’action recherchée (bain plaisir ou curatif).

Remarque : A partir de 6 ans, l’utilisation dans le bain de quelques gouttes d’huiles essentielles douces et diluées dans un support constitue un bon complément à l’utilisation des eaux florales lors d’épisodes infectieux.

Bain de pieds : 3 cuillères à soupe d’hydrolat dans l’eau de la bassine.

Bain de siège : de 5 à 10 cuillères à soupe dans l’eau du bassin.

 

Sur la peau

En général, l’hydrolat s’applique pur sur la partie à traiter. Il sera dilué dans les cas suivants :

  • l’hydrolat est caustique.
  • lorsqu’on l’utilise chez un enfant sensible ou un enfant de moins de 3 ans (diluer de moitié)
  • lorsqu’on l’utilise sous la forme de compresse qui nécessite une quantité importante de produit.

Utilisez un vaporisateur (2 à 3 sprays), un roll-on (idéal lorsque la zone à traiter est proche des yeux), une compresse ou un coton. Prévoir 2 à 3 applications par jour. En cas de crise (démangeaisons par exemple), on peut doubler ou tripler le nombre d’applications.

En compresse : mettre au minimum 4 à 5 cuillères à soupe d’hydrolat (soit 40 à 50 ml) dans 100 ml d’eau douce. Plonger un linge en coton dans le liquide et appliquer sur une peau propre. Laisser agir pendant 20 minutes. En général, on préconise l’eau froide en cas d’inflammation ou de sensation de chaleur (entorse, migraine) et l’eau chaude en cas de raideurs musculaires ou articulaires.

Bain de bouche

En hygiène buccale : ajouter 1 cuillère à soupe d’hydrolat dans votre gobelet de rinçage pour un adulte ou 1 cuillère à café pour un enfant à partir de 3 ans.

En soin : pour l’adulte, pur ou dilué de moitié avec de l’eau si le goût de l’hydrolat est trop fort, 2 à 3 fois par jour. Pour l’enfant de plus de 3 ans, 1 cuillère à soupe dans le gobelet de rinçage.

Gargarisme

Inhalation/sauna facial : De 2 à 4 cuillères à soupe d’hydrolat par bol d’eau très chaude, 2 à 3 fois par jour. Eviter de sortir à l’air froid dans les 30 minutes qui suivent.

En lavement rectal : Ajouter 1 à 2 cuillères à soupe d’hydrolat dilué dans 1 litre l’eau ou suivre les indications du thérapeute qui vous a conseillé ce soin.

En irrigation vaginale : En dilution de 20 à 50 % dans de l’eau selon l’hydrolat utilisé et les indications du thérapeute qui vous a conseillé ce soin.

 

Les hydrolats se conjuguent parfaitement avec d'autres approches, comme la gemmothérapie. Le mélange des deux est très complémentaire et peut donner des synergies très intéressantes : Exemple les bourgeons de Cassis/ Bouleau avec l’hydrolat de Laurier noble dans les douleurs rhumatismales.

De même, ils se conjuguent avec les huiles essentielles : exemple ; huile essentielle en externe et hydrolat en interne.

En infusion ou décoction, à rajouter après (ne pas porter à ébullition l’hydrolat).

.L’hydrolat est un produit à part entière, d’une grande valeur et ne doit pas être considéré comme un sous produit de la distillation, moins intéressant qu’une huile essentielle.

L’huile essentielle et l’l’hydrolat contiennent tous deux les molécules aromatiques mais dans des proportions bien différentes. L’hydrolat a beaucoup à nous offrir !

 

Consultez notre Boutique en Ligne

 

Feau 480x280Sans titre 5